L' art de faire des bulles        
 
Accueil
 
Pourquoi ce site?
 
Quand la police rejoint le peuple (1)
 
L' art de faire des bulles
 
Incroyable mais vrai!
 
Le mot de la décénie?
 
Or versus le monde.
 
Au bistrot du coin
 
Ach la guerre gross malheur...
 
Coup de coeur
 
Coup de geule!
 
Cuisine Démocratique
 
Un sou est un sou !
 
Cache Cash
 
la crise
 
survivre a la crise
 
survivre a la crise 2
 
survivre a la crise 3
 
or ou argent?
 
or et argent 2
 
un peu d'histoire
 
un peu d'histoire 2
 
un peu d'histoire 3
 
un peu d'histoire 4
 
contact
 
Mes liens

.

Alors que j'avais quelques moments a perdre, je me suis remémoré quelques vieux films de ma jeunesse.

Le premier est un film avec jean gabin:" Le president". A voir pour comprendre les relations entre politiques et financiers.

Le second est "Le Sucre" avec jean carmet et jacques dutronc. A visioner avant de vous lancer dans le trading boursier.

Le troisième  qui a première vue n'a rien, mais alors absolument rien a voir avec la banque, la bourse ou la finance, est celui dont je vous parlerais aujourd'hui. Il s'intitule très sobrement: "Elle fume pas, elle boit pas, mais elle cause".

Ce film avec ses acteurs inoubliables tel que annie Girardot, bernard Blier et Sim, raconte l'histoire d'une femme de ménage qui a force de nettoyage fini par connaître tous les petits secret de ses clients. Mais bavarde comme une pie elle dévoile la turpitude de l'un a son client suivant et celui du suivant a un autre  etc.

L'un d'entre eux ayant désespérement besoin d'argent décide de faire chanter la personne dont il connaît le secret. Il lui réclame donc un million (de francs). Celui-ci pour se refaire fait a son tour chanter le client suivant de notre gentille femme de ménage celui là en fait autant avec le suivant jusqu'à ce que la boucle soit boucler.

Le premier se retrouve donc avec une valise pleine de billets qu'il est obligé de donner au dernier de la liste. Et il imagine alors un plan d'une grande simpliclité. Il demande donc deux millions au suivant.

Vous l'aurez compris le prix va donc en augmentant et cela pourrait continuer éternellement si le premier chanteur ne pouvant pas trouver de million supplémentaire décide de tuer sont maître chanteur. Vous comprenez bien que tous les autres ont la même idée au même moment et que cela fini par une séquence de tir aux  pigeons.

Mais quel rapport avec la bourse et l'économie me direz-vous? et bien c'est le même fénomène que pour une bulle boursière. Ca gonfle, ca gonfle jusqu'au moment ou le premier se retire du jeu avec le fric et que les autres  restent sur le carreau avec juste leurs yeux pour pleurer et une dette monstrueuse a rèlgler.

Le 06 mars 2016.

 MB


© 2016 Munoz Bernard
crise economie or argent bourse monnaie contrarien capital chomage